La semaine du gout dans les restaurants, lutte contre la malbouffe ?




La semaine du goût est une institution française qui existe depuis plus de 20 ans.

Elle a pour objectifs d'éduquer les consommateurs au gout,  "la diversité des goûts et saveurs", "l'information transparente et pédagogique sur les produits, leur origine, leur mode de production et leurs spécificités."
,...

Les restaurants qui font à manger défendent des valeurs identiques.

Mais comment éduquer les consommateurs au gout si des restaurants servent la même cuisine industrielle, quand bien même elle serait de qualité !

"La semaine du gout" insiste sur la diversité des goûts et des saveurs. L'uniformisation pratiquée dans une majorité de pseudo-restaurants a pour conséquence de conduire au gout unique.

A force de manger les mêmes fondants au chocolat contenant les mêmes arômes artificiels, les mêmes mauvaises graisses, les mêmes exhausteurs de gout (glutamate de sodium), notre palais peut penser qu'ils sont "bons" et trouver fort désagréable le goût d'un moelleux au chocolat fait maison.

A force d'acheter ces mêmes moelleux aux chocolat industriels au supermarché, le moelleux industriel servi au restaurant finit par avoir un "gout de fait maison" et nous rappeler la "cuisine de maman" (illusion) qui elle-même nous servait de la cuisine industrielle parce qu'on lui avait fait croire que c'était bien.

Nous pourrions aussi prendre l'exemple des frites maison.
Combien de ménages ne mangent que des frites industrielles croustillantes (avec peu de pomme de terre et beaucoup de vide). Servez des frites maison dans un restaurants à ces mêmes personnes et elle seront nombreuses à les trouver "moches", molles, pas très appétissantes et avec un gout étrange.

Les enfants sont souvent les premières victimes de cette malbouffe, c'est une des raisons de la création de la semaine du goût.
De nombreux parents qui eux sont victimes de notre société abreuvent leurs enfants de nourriture industrielle (il n'y a qu'à regarder les goûters à la sortie des écoles pour s'en convaincre).

Que dire aussi des menus enfants au restaurant ? (sirop bourré de sucre ou cola, steak haché frites, Nuggets frites, jambon frites et boule de glace).
Une des missions de la semaine du goût est de favoriser l'éducation au gout des jeunes enfants mais regardez un peu la situation.

Nos enfants sont formatés dès le plus jeune age, voir dès la naissance à la nourriture industrielle (combien de nourrissons sont au lait industriel et non au lait maternel). Cela continue par la suite avec les petits pots industriels, puis les laitages industriels, les confiseries industrielles, les gâteaux industriels, les frites industrielles, les boissons industrielles, les plats cuisinés industriels ...

Il ne faut pas s'étonner ensuite si il devient difficile de les ouvrir au fait maison.

Cette généralisation de l'industriel ne fait que tuer le gout.

Il y a un autre point sur lequel nous sommes certains, c'est que la transparence n'est pas le fort de la majorité des restaurants.

Encore un point défendu par la semaine du goût
Qui connaît l'origine des produits qu'il a dans son assiette lorsqu'il va au restaurant ?

Comprenons que les dizaines de milliers de restaurants français qui servent de la nourriture industrielle n'ont pas trop le désir de nous expliquer que le plat, si bien présenté dans notre assiette, est un plat industriel (parfois premier prix) acheté chez Métro ou chez Promocash pour ne citer qu'eux ...
Ils pourraient nous expliquer le "bon gout du terroir":  "Colorant x de l'usine chimique y", "exhausteur de gout de la région de Shenghen ..."
Le fait est que la nourriture industrielle ne manque pas d'additifs alimentaires, de produits chimiques, de colorants, d'exhausteurs de gout et autres conservateurs... sans parler des pesticides ou des nitrates.

On se "complique" la vie à la maison en faisant à manger des produits frais, en essayant si possible d'acheter bio ou locavore et une petite visite au pseudo-restaurant nous propulse dans le monde de la chimie.

La semaine du gout est formidable mais elle a tendance à nous conforter dans une illusion mensongère.
Ne faire que nous montrer des initiatives de "bon gout" grave dans notre inconscient collectif une réalité mensongère: "les restaurants servent de la cuisine fait maison ou artisanale" alors qu'une majorité d'enfants est nourri quasi exclusivement avec de la nourriture 100% industrielle ou d'assemblage.

Pourquoi ignorons-nous (pour la majorité d'entre nous) que l'industriel est devenu une normalité dans les restaurants et le fait maison une exception ?

Il est des vérités qui dérangent.
Peut-être que certaines associations ou syndicats de la restaurations craignent que ce type de vérité nuisent à l'image de la profession.

Répétons une fois de plus que nous ne sommes pas totalement anti-industriels, la nourriture industrielle peut avoir sa place, elle peut aussi être de qualité, mais nous sommes violemment contre la manipulation et le mensonge par omission.

Nous avons le droit de savoir ce que nous mangeons !

Nous pensons que c'est un mauvais calcul que d'étouffer cette réalité ou tenter de faire croire à la population que l'industriel est marginal dans la restauration.
Au contraire la profession doit informer,dénoncer le mensonge et promouvoir la transparence.

Nous soutenons la semaine du gout pour toute action allant dans ce sens.

Accueil - Le fait maison  - Annuaire des restaurants - Les artisans restaurateurs fiers - Le fait maison pas plus cher - Les maîtres restaurateurs - Inscription annuaire - Projet de loi - Nous contacter

.

..
 
L’article L122-5 du code de la propriété intellectuelle n’autorise que les « Les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et les « Les analyses et courtes citations » sous réserve que « soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la source »
Toute contrefaçon est sanctionnée par les articles L.335-2 du code de la propriété intellectuelle.

L’article L.122-4 précise que « Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque »

Nous contacter

"Restaurants qui font à manger",  marque déposée

Copyright © 2017 - Restaurants Qui Font A Manger. Mise à jour 2017.
Tous droits réservés - Reproduction interdite sans autorisation.

oo